Espèce de…

Espèce de bachi-bouzouk

Un peu de pédagogie active

Pour compléter les espaces vides ci-dessous, quel déterminant utiliseriez-vous (un, une, cet, cette… ) ?
  • Hier, Marco m’a fait goûter ____ espèce de plat drôlement épicé ; j’en ai eu pour la soirée à m’en remettre !
  • Sur la foire du Trône, j’ai testé ____ espèce de manège, je ne te raconte pas (enfin si, je suis en train de le faire mais bon… !).
  • Euh… comment te dire Chéri ?  ____ espèce de bachi-bouzouk a embouti la voiture ; je n’ai vraiment pas pu l’éviter. 
Alors… ça donne quoi ?
Avez-vous employé le féminin (une, cette…) ou le masculin (un, cet…) ?

Eh bien… 

Facilitez-vous désormais la tâche en comprenant qu’ « espèce » est un nom féminin et qu’il faut donc – tout simplement et en toute logique ! Qui a dit que la langue française était compliquée ? – le faire précéder d’un article féminin.

Et ce, dans – tous – les – cas ! Autrement dit, quel que soit le genre (féminin ou masculin) du nom qui suit.

Si je ne m’abuse, vous ne dites pas « un table », « un balançoire » ou « un jupe »…

Ni « un sorte de » ou « un manière de » alors pourquoi dire « un espèce de… » ?

Bannissons donc désormais cet usage grossièrement fautif et prenons le soin de dire :

  • « une espèce de marchand » (et non « un espèce de marchand » !)
  • « une espèce de reptile » (et non « un espèce de reptile » !)
  • « une espèce d’idiot » (et non « un espèce d’idiot » !)

Croyez-moi ; tout de suite, le rendu n’en sera que plus classieux !


Pour aller plus loin…

Peut-être maîtrisiez-vous déjà l’emploi d’un article féminin de façon systématique devant « espèce de »

Alors, pour celles et ceux pour aller un peu plus loin, je vous propose une minute culturelle.

Espèce de…
Espèce de bachi-bouzouk

Espèce de bachi-bouzouk

Chef bachi-bouzouk, Jean-Léon Gérôme (1881).

Peut-être avez-vous, tout comme moi, déjà entendu ou employé cette expression…

Mais savez-vous au fond ce qu’est un « bachi-bouzouk » ?

 

 

 

Espèce de bachi-bouzouk

Bachi-bouzouk, Jean-Léon Gérôme.

Cette injure chère au capitaine Haddock est issue du mot turc başıbozuk qui signifie « tête cassée » (fêlée), « tête non standardisée » ou « mauvaise tête » (dans le sens de « tête folle »). L’expression désignait les soldats « irréguliers » (criminels, mercenaires…) de l’ancienne armée impériale ottomane.
Cavaliers engagés ponctuellement pour les campagnes de l’armée de l’empire, ils ont notamment participé au siège de Vienne et à la chute de Constantinople. Utilisés surtout pour terroriser les peuples conquis, ils étaient parfois plus dangereux pour ceux qu’ils étaient censés servir que pour leurs ennemis !

Ces cavaliers, sans formation militaire particulière et à l’armement libre et varié, portaient des chapeaux originaux et différents d’une personne à l’autre ; c’est pour cela que les Turcs les surnommèrent başıbozuklar ; autrement dit, « les têtes non standardisées ».

« Espèce de tête non standardisée va… » !

La minute ortho, Lucie Carré

La minute ortho fait ses premiers pas sur la toile en essayant de :

rendre les règles régissant la langue française explicites

– vous transmettre les astuces qui peuvent vous aider à les retenir.

Le tout de façon agréable, point trop scolaire ni trop barbante !

Qu’en pensez-vous ?

Espèce de

L'intégrale des jurons du Capitaine HaddockEt, à ce propos, je ne saurais que vous encourager à varier votre vocabulaire en découvrant L’intégrale des jurons de notre cher Capitaine !

 

« Puisse le lecteur trouver ici de quoi insulter ses contemporains en s’instruisant. Qu’élargissant à son tour les limites de la langue, il fasse preuve de la féroce fantaisie du Capitaine. » _ Albert Algoud



SONDAGESondage La minute orthoLucie Carré, La minute ortho

Aidez-moi à mieux vous aider ! Quel est votre niveau de maîtrise du français ? Quels seraient vos besoins pour progresser ou remédier à vos lacunes ? J’ai bâti un court sondage afin de pouvoir orienter la rédaction des articles et des pages de ce site en fonction de vos attentes et de vos besoins.

Fiches-outils, La minute orthoEn remerciement de votre implication, je vous offre des fiches-outils sur les erreurs très courantes (et néanmoins subtiles) dans nos écrits du quotidien.

Travaillons ensemble… ! >> Cliquez ici pour contribuer (durée : 3 à 5 minutes).

Je vous en remercie par avance.

Lucie


Suivre

A propos de l’auteur

Ex-professeur des écoles, orthophoniste et relectrice-correctrice, je constate au quotidien nos lacunes dans la maîtrise de la langue française. Alors m'est venue l'idée de ce blog. En espérant qu'il puisse vous être utile... Lucie

(5) commentaires

Ajoutez votre réponse