Internet. Avec ou sans majuscule ?

internet ou Internet, La minute ortho


Définition

L’emploi du terme « Internet » remonte aux années 70. Il s’agit d’un néologisme anglais abrégeant et contractant « international network » (réseau international).

toile, web, La minute orthoDe façon plus abrégée encore, il est également coutumier d’utiliser uniquement « net ». Et si certains préfèrent « toile » ou « web » (terme anglais signifiant « toile ») , c’est pour la référence à ce réseau télématique international qui résulte de l’interconnexion des ordinateurs du monde entier.


Majuscule ou pas ? Article ou pas ?

Si vous voulez tout de suite la version courte, sachez que je serais tentée de vous dire que vous pouvez bien faire comme vous le désirez, tant le débat divise !

Mais, pour faire votre choix en pleine conscience, je vous invite à prendre connaissance des thèses et avis partagés.


<< Internet >> avec une majuscule

La capitalisation du mot est peu à peu devenue la norme dans les écrits de tout un chacun, au point de voir que certains considèrent fautive la transcription « internet » sans majuscule.

internet ou Internet, La minute ortho

Mais pourquoi cette majuscule ?

Chez celles et ceux qui la défendent, on retrouve :

  • celles et ceux qui différencient, comme Bob Wyman (employé de Google et expert du Net), l’Internet, le « réseau global qui a évolué de sa première version du Pentagone, l’ARPANET » des autres réseaux potentiels ou « internets génériques » ;
  • internet ou Internet, La minute orthocelles et ceux qui consacrent ce réseau comme grande invention et l’appuient d’une majuscule au même niveau que les marques déposées (pour la précision, « Internet » n’a jamais été une « marque déposée ») ;
  • celles et ceux qui considèrent l’Internet comme un espace géographique (on parle bien du « cyberespace ») et qui font l’analogie avec les noms propres désignant les lieux (la Terre, la France, la Loire…). Notons que les Québécois ont fait ce choix en préconisant même le fait d’indiquer « chercher dans l’Internet » et non « sur l’Internet » comme si vous parcouriez un espace aérien.

Et qu’en est-il de l’article ?

Alors qu’aux États-Unis, l’emploi du déterminant ne fait aucun doute – on dit « on THE internet » et non « on Internet » – en France, il est le plus souvent omis. Et pourtant, le mot « Internet » n’est, syntaxiquement, pas différent du mot « Univers »…

« Internet désigne plusieurs réseaux comme l’Univers désigne plusieurs galaxies. Dans ce cas, pourquoi retirer l’article ? On devrait écrire – et dire – « l’Internet » et doubler la majuscule d’un déterminant. »

« Qu’est-ce que l’Internet ? », Paul Mathias, philosophe et auteur.


 << internet >> avec une minuscule

Quels sont les points de vue de celles et ceux qui ont opté pour la minuscule ?

Erreurs courantes en français, La minute ortho– La Délégation générale à la langue française (commission officielle de terminologie et néologie, dont l’Académie française est membre) inscrit le 16 mars 1999 au Journal Officiel l’emploi du terme sans majuscule et précédé de l’article (soit « l’internet ») comme tout nom commun.

– Alain Rey (linguiste, lexicographe et rédacteur en chef des publications des éditions Le Robert) estime que l’usage banalisé l’emportera, tout comme pour le frigidaire, une marque déposée de General Motors, ou l’avion, terme à l’origine réservé aux seuls aéroplanes de Clément Ader.

– Philippe Renard, président de la Commission française de terminologie de l’informatique, qualifie les défenseurs du « I » majuscule de « fanatiques » qui considèrent le réseau comme « la plus grande invention du siècle ».

– Le sociologue Philippe Breton dénonce, lui aussi, cette majuscule et son caractère sacré. Une « tournure qui place le terme en majesté », qui magnifie l’Internet en nouvelle Église à vénérer…

« C’est un outil, comme une bêche. On ne met pas de majuscule à une bêche. »

« Le culte de l’Internet », Philippe Breton.

– En date du 1er juin 2016, le Stylebook de l’agence Associated Press – référence lexicale et orthotypographique anglo-saxonne – fait le choix de ne plus mettre de majuscules aux termes « internet » et « web », les considérant désormais comme des noms communs.


En conclusion

Internet ou internet, La minute orthoLa capitalisation du mot a sans doute eu du sens en ses débuts, quand l’Internet – telle l’invention du siècle – avait ce caractère nouveau et magique.

Maintenant que nous y avons quasiment tous accès, la plupart des personnes s’interrogeant sur le lexique, son usage et ses normes orthotypographiques estiment qu’il ne s’agit plus que d’un outil comme un autre et tout comme on ne met pas de majuscule à l’électricité, la télévision ou le téléphone, il n’y a pas (plus) lieu d’en mettre pour l’internet.

Preuve en est du nombre de sommités ayant validé l’emploi de l’article et de la minuscule. Cette orthographe s’impose d’ailleurs aujourd’hui à l’administration et aux services de l’État.

 

Toutefois, la majuscule fait de la résistance, les gens y sont habitués et l’usage finit par faire la règle. Et… on sait, ô combien, nous avons parfois du mal avec le changement.

De ce fait, certains ne prennent pas parti. Ainsi, les nouvelles éditions du Petit Larousse et du Petit Robert proposent les deux graphies.


Et Vous ?

Comment écriviez-vous « (I)(i)nternet » jusqu’alors ?

Était-ce par choix ou juste parce que vous pensiez que telle était la norme ?

Partagez votre point de vue en commentaire ci-dessous…

Recherches utilisées pour trouver cet article :majuscul à internet, majuscule à internet,
Suivre

A propos de l’auteur

Ex-professeur des écoles, orthophoniste et relectrice-correctrice, je constate au quotidien nos lacunes dans la maîtrise de la langue française. Alors m'est venue l'idée de ce blog. En espérant qu'il puisse vous être utile... Lucie

(2) commentaires

Ajoutez votre réponse