Courriel, e-mail, mail ou mél ?

E-mail, mail, courriel ou mél. ? La minute ortho vous répond.


De quoi parle-t-on ?

Courriel, E-Mail, mail ou mél. ? La minute ortho vous répond.

Vous vous en doutez…

Il est ici question du message transmis par l’intermédiaire d’un réseau informatique.

Émis par un utilisateur à destination d’une ou plusieurs personnes, le message électronique favorise des échanges rapides et sans frontières.


Comment le nommer ?

En effet, nous ne savons pas toujours quel est le terme adéquat pour désigner le courrier électronique. Doit-on employer « courriel », « e-mail », « email », « mail » ou « mél. » ?

1. « Email », « e-mail », « mail » ?

E-mail, email, mail, courriel ou mél. ? La minute ortho vous répond.

En anglais, mail signifiait originairement courrier ou poste.

Lorsque le courrier électronique a été créé, les Anglo-Saxons l’ont dénommé « electronic mail«  (par analogie avec le courrier classique), appellation qui fut rapidement abrégée en « E-mail » (avec ou sans majuscule).

Au fur et à mesure, l’intitulé « mail » a eu tendance à s’employer pour désigner le courrier électronique et non plus uniquement le courrier postal. S’est également créé le dérivé verbal « to mail » remplaçant progressivement « to send an e-mail » (« envoyer un courrier électronique »).

Oublions l’email (sans trait d’union) qui, s’il est utilisé en français, évoque davantage l’émail dentaire que le courrier électronique.

2. « Courriel » ?

Le mot-valise courriel – contraction des mots courrier et électronique – est une création québécoise (1990) qui a ensuite été repris par de nombreux francophones.

En France, le terme courriel a été adopté par la Commission générale de terminologie et de néologie – avec le consentement de l’Académie française – puis publié au Journal officiel.

Journal officiel du 20/06/2003
Courriel, nom masculin.

Domaine : Télécommunications-Informatique
Définition : Document informatisé qu’un utilisateur saisit, envoie ou consulte en différé par l’intermédiaire d’un réseau.
Note :
1. Un courriel contient le plus souvent un texte auquel peuvent être joints d’autres textes, des images ou des sons.
2. Par extension, le terme « courriel » et son synonyme « courrier électronique » sont employés au sens de « messagerie électronique ».

Le terme est désormais entré dans les dictionnaires courants.  Il est donné comme l’équivalent francophone d’e-mail et de mail qui sont des emprunts anglophones.

3. « Mél. » ?

Mél. n’est pas un nom mais un symbole abrégeant « message électronique » ; il doit conserver un emploi très restreint. C’est en fait l’équivalent de l’abréviation Tél. pour téléphone. Tout comme on ne dit pas « Je vais te passer un tél » ; il n’y a pas lieu d’écrire « Je vais t’envoyer un mél », sauf à vouloir faire croire qu’on emploie une belle graphie française qui se distingue du mail anglais.

Journal officiel du 20/06/2003
Mél., symb[ole].
Domaine : Informatique-Télécommunications
Définition : Symbole de « messagerie électronique » qui peut figurer devant l’adresse électronique sur un document (papier à lettres ou carte de visite, par exemple), tout comme Tél. devant le numéro de téléphone.
« Mél. » ne doit pas être employé comme substantif.

Notons que l’on peut d’ailleurs se passer aujourd’hui, dans l’indication d’une adresse électronique, de la mention Mél. (ou E-mail) puisque la présentation particulière polo-et-pimpin@fournisseur.com est très largement reconnue aujourd’hui.


En conclusion…

L’usage de courriel se développe progressivement. Néanmoins, dans le langage courant, e-mail et mail dominent encore.

Il n’y a pas de fatalité à la reprise littérale de ces termes anglo-saxons. D’ailleurs, d’un point de vue juridique, l’emploi des termes reste libre pour les personnes et les entreprises privées. En revanche, l’emploi du terme francophone officiel « courriel » est obligatoire pour les administrations et les organismes chargés d’une mission de service public.

Le terme anglais « e-mail » et sa forme raccourcie « mail » sont bien sûr à éviter pour qui veut faire usage d’un français sans anglicismes superflus.

Sont à éviter également :

« Mél. » qui, comme évoqué précédemment, n’est pas un nom.

« Courriél » (avec un accent) car si ce mot correspond bien à la contraction de courrier et électronique, il donne lieu à un suffixe (–iél) inexistant en langue française (cela provoquerait une discordance phonétique, « é » étant un « é fermé » alors que « iel » contient un « è ouvert »).


Pour aller plus loin…

Bon, d’accord pour le terme mais qu’y mettre dans mon « courriel » ?

Comment rédiger un courriel ?En effet, dans notre société actuelle, on ne peut désormais plus en faire l’impasse. Savoir écrire un courriel est devenu un art que nous devons désormais maîtriser ! 

D’autres articles du blog seront, à l’avenir, consacrés au sujet. Mais, en attendant, je glisse quelques références qui s’avéreront utiles pour tous ceux qui souhaitent maîtriser les codes du courriel. Car, si certains n’en ont pas conscience ou ont tendance à l’oublier, rappelons que l’on ne rédige pas un courriel (professionnel, administratif…) comme on parle !


Peut-on écrire à la première personne du singulier dans un courriel ? Quelles formules employer ? Comment se démarquer en restant dans le juste ton ? Peut-on terminer un courriel par « cordialement » ? Quand privilégier le courriel au téléphone ? Le courriel est-il considéré comme un écrit officiel ? Un courriel peut-il faire office de compte-rendu ? Etc.

   Être un pro de l'e-mail.Modèles types de lettres et courriers électroniques  Modèles de lettres, La minute ortho

Si vous vous posez ce genre de questions, optez pour l’ouvrage Être un pro de l’e-mail.

Et si vous souhaitez avoir à votre disposition une large base de courriers/courriels pré-rédigés, dirigez-vous vers les livres Modèles types de lettres et courriers électroniques ou Modèles de lettres indispensables pour l’entreprise (pour chacun d’entre eux, un CD-rom est inclus avec les modèles directement exploitables ; vous n’avez plus qu’à les personnaliser).

Assurément, vous pourrez ainsi adresser à vos destinataires des écrits de qualité et ce tout en gagnant du temps !


La minute ortho, parlons-en !

Merci d’apporter votre soutien au lancement de ce blog en partageant cet article si vous l’estimez pertinent et pouvant être utile à d’autres.

Par ailleurs, vos remarques et suggestions sont toujours les bienvenues via l’espace Commentaires ci-dessous.

À très vite pour un prochain point orthographique,

Lucie


Je souhaite être informé des nouvelles publications du blog « La minute ortho ».


Recherches utilisées pour trouver cet article :mail ou mèl, mail ou email, adresse mail ou email, email ou mail, mail ou email ?, mail ou email en français, maisl ou mel, mèl, mél ou mail, MEL sur un papier officiel,
Suivre

A propos de l’auteur

Ex-professeur des écoles, orthophoniste et relectrice-correctrice, je constate au quotidien nos lacunes dans la maîtrise de la langue française. Alors m'est venue l'idée de ce blog. En espérant qu'il puisse vous être utile... Lucie

(9) commentaires

Ajoutez votre réponse