« Censé » ou « sensé » ?

Qui n’a jamais confondu « sensé » avec « censé » en écrivant une phrase du genre

« Cet outil de travail est sensé vous faciliter la tâche »

au lieu de « Cet outil de travail est censé vous faciliter la tâche » ?


Comment ne plus les confondre ?

La solution la plus efficace est bien souvent de saisir le sens de ce que l’on souhaite retenir

Pour vous y aider, voici quelques éléments :

1. Sensé

censé ou sensé« Sensé » signifie « plein de bon sens » ou « qui a du sens » voire « qui est raisonnable ».

En retenant que sensé est de la même famille que « sens », vous ne devriez plus vous tromper d’orthographe puisque cela fait désormais… sens ! Non ?

Exemples :

  • Elle a l’air d’être une personne sensée. (= Elle a l’air d’être une personne pleine de bon sens.)
  • Ce sont des propos sensés. (= Ce sont des propos qui ont du sens ou qui sont raisonnables, réfléchis…)
  • Quel être sensé ferait une chose pareille ? (= Quel être plein de bon sens ferait une chose pareille ?)

2. Censé

censé ou senséCensé est l’unique vestige de la conjugaison du verbe censer, verbe employé dans l’ancien français et qui n’est plus en usage depuis le XVIe siècle. Dans le sillage du censere latin, il pouvait signifier aviser, penser, croire, juger

Ce participe passé orphelin est particulièrement connu au travers de l’adage : « Nul n’est censé ignorer la loi » !

Définition :

  • être considéré comme devant être ou devant faire quelque chose ;
  • être supposé.

Technique :

Si vous pouvez remplacer le terme qui pose problème par « supposé », écrivez alors « censé » (qui est toujours accompagné d’un complément, le plus souvent un infinitif).


Le mémo récapitulatif

la minute ortho

  • Censé = supposé, considéré comme.
  • Sensé = qui a du bon sens, raisonnable.

 


Allez… à vous de jouer !

Cherchez les erreurs…Optimiser son score à la certification Voltaire

  1. Cette colle est sensée adhérer à toutes les surfaces.
  2. Comment étais-je sensé le savoir ?
  3. On est censé remettre un badge à chaque participant.
  4. Une secrétaire n’est pas sensée garder les enfants de son patron.
  5. Où sommes-nous censés nous réunir ?
  6. Un rapport de ce type est sensé contenir une centaine de pages.
  7. Le cahier des charges est censé détailler la chronologie des travaux.
  8. Toute secrétaire bilingue est sensée parler deux langues.
  9. Ordonnez vos arguments de manière sensée.
  10. Si la critique est censée et argumentée, il n’en prend pas ombrage.
Suivre

A propos de l’auteur

Ex-professeur des écoles, orthophoniste et relectrice-correctrice, je constate au quotidien nos lacunes dans la maîtrise de la langue française. Alors m'est venue l'idée de ce blog. En espérant qu'il puisse vous être utile... Lucie

(9) commentaires

Ajoutez votre réponse