« à » ou « de » ?

à ou de, La minute ortho

Pour établir un lien d’appartenance ou de possession, on utilisait indifféremment, en ancien français, les prépositions « à » ou « de ».

Alors… libre à vous de parler l’ancien français mais si vous vous posiez la question ou si vous souhaitez – tout simplement – adopter un français plus contemporain, sachez que :

Depuis le XVIIe siècle, seule la préposition « de » est estimée d’usage correct.

Nous dirons donc :

« J’ai remplacé la télévision de Martine. » et non « la télévision à Martine ».

« Je suis fière des résultats de Damien. » et non « des résultats à Damien ».

« Voici la correspondante de Justine. » et non « la correspondante à Justine ».

[Oui, oui… la répétition est voulue ! Hé, hé… c’est pour favoriser l’assimilation.]


Exceptions

à ou de, La minute orthoDe rares expressions ont conservé la préposition « à ».

Mais, en dehors de « la bande à Bonnot » ou du « fils à papa », la minute ortho vous recommande chaudement l’emploi de la préposition « de » qui vous évitera d’accrocher inutilement l’oreille de votre interlocuteur.



SONDAGESondage La minute orthoLucie Carré, La minute ortho

Aidez-moi à mieux vous aider ! Quel est votre niveau de maîtrise du français ? Quels seraient vos besoins pour progresser ou remédier à vos lacunes ? J’ai bâti un court sondage afin de pouvoir orienter la rédaction des articles et des pages de ce site en fonction de vos attentes et de vos besoins.

Fiches-outils, La minute orthoEn remerciement de votre implication, je vous offre des fiches-outils sur les erreurs très courantes (et néanmoins subtiles) dans nos écrits du quotidien.

Travaillons ensemble… ! >> Cliquez ici pour contribuer (durée : 3 à 5 minutes).

Je vous en remercie par avance.

Lucie


 

Suivre

A propos de l’auteur

Ex-professeur des écoles, orthophoniste et relectrice-correctrice, je constate au quotidien nos lacunes dans la maîtrise de la langue française. Alors m'est venue l'idée de ce blog. En espérant qu'il puisse vous être utile... Lucie

(4) commentaires

Ajoutez votre réponse